Voila deux mois que nous avons dû fermer boutique indéfiniment à la suite de la crise sanitaire, deux mois d’incertitude, de remise en question, d’activité minimale. Mais au moins ça a donné la possibilité de remettre le fonctionnement à plat. Une chose est sure : la fermentation n’est pas prêt à disparaitre (vu le nombre de fois qu’on à été interpellé comme Ferment Doctor sur les réseaux, demandes de mère de Kombucha et autres starters, ça à fermenté à la maison en tous cas) Et ça fait plaisir à voir !

Mais qu’en est-il de nos activités économiques, nos envies entrepreneurial ?

Elles ont pris des droites et des gauches, ça c’est sûr ! Fermenthings a toujours été un projet iconoclaste, multiforme, indomptable et peut-être pour ça pas toujours assumé, mais la situation actuelle nous oblige à prendre des décisions pour la suite de l’histoire. Soyer rassuré : il y aura une suite, mais pour mieux se préparer, je vous invite à répondre à un petit questionnaire lié à la présentation de Fermenthings POST-COVID

Le Shop devient un GASAF (Groupement d’Achat Solidaire d’Article Fermentées) ou un Box Surprise mensuel

Le shop c’est là ou tous à commencé. Mais depuis notre déménagement n’était plus au centre de notre activité. Pendant le confinement nous avons lancé les box surprise (Fermented Drinks & Fermented Things) qui ont eu leur petit succès et ont prouvé le plaisir d’aller à la rencontre de nouveaux produits et de les partager avec un publique aussi ouvert d’esprit.

Vu l’incertitude de quand les choses reprendrons, nous sommes dans l’obligation de revoir nos m2 carré. Le shop avec les produits externe n’aura plus sa place dans l’espace mais nous vous proposons deux alternatives sur quoi on vous demande un avis :

Le premier est de créer un pack découverte au mois. Un avec toutes sortes de fermentations (lacto, sauce, miso, cidre, vin, bière, café, chocolat,…), un autre que boisson. Ça serra une sélection fixe qui mettra chaque fois de nouveaux produits en avant.

L’autre est de former un GASAP mais pour les produits fermentés. Qui serait organisé collectivement avec un point de récolte une fois par mois dans nos lieux. On continuera a aller à la rencontre de nouveaux producteurs, de nouveaux produits et créerons ensemble une liste ou vous pourrez commander à un prix quasi grossiste. Plus de maintenance collective, mais une force de continuer à soutenir les producteurs locaux  et émergents.

Le Brunch aura temporairement un spin-off : Brunch in a Box

Le brunch nous manque, cuisiner nous manque donc on a commencé à refaire des fermentations et à créer un brunch adapté au confinement : Le Brunch in a Box. Une version petit gourmand ( 2 sucrerie, 6 choses salées et du pain) et grand gourmand (3 sucrerie, 8 choses salées et du pain) verra le jour pour être mise en place au plus tard le 17 mai. On croise les doigts que les contenants arrivent plus tôt et qu’on peut vous sortir le lien pour les réservations au plus vite. Uniquement à emporter pour le moment !

Les workshops se feront au champ pendant l’été, on ira encore plus à la rencontre du produit de base

Pas de workshop jusqu’à preuve du contraire. Vu que aucune mesure à été annoncé pour la reprise d’évènement type workshop on laisse cette activité dans sa quarantaine. En revanche nous avons décidé de déménager une partie du matériel sur un champ urbain à Bruxelles. L’idée est de mélanger la cueillette directe et la fermentation instantanément. Petit groupe par petit groupe. Un retour à la terre pour mieux apprécier le produit et comprendre le cycle de l’alimentation encore plus.

NOTRE ROLE FINALE : Garde-Fou et partageur du savoir faire de la fermentation

La crise sanitaire nous a obligé de revoir nos priorités et une envie encore plus grandissante de se soustraire des chaines de l’économie de la croissance est apparue. L’alimentation dois être un pilier résiliant de la société qui peut se partager en dehors des lois du marchées. Notre rôle est plus qu’avant d’être le garde de fou d’un savoir-faire, d’avoir toutes les connaissances à bout de bras au moment qu’une prochaine crise s’annonce, de montrer ce que peut se faire localement, avec son terroir. Oui il y a des charges liées à cet activité, mais elles ne doivent pas prendre mains mise sur ce que nous voulons partager.

Nous continuerons à partager les bonnes choses, la passion du producteur, les techniques et la connaissance collective et ceci sous quelconque forme !